groupemcb © 2020
Téléphone

(514) 400-8899

Adresse

18e étage 2000 Mansfield
Montreal, QC

Obtenir des directions
Retour Publié le 24 décembre 2019

RAP : une bonne idée de retirer de son REER pour devenir propriétaire?

  • Qu’est-ce que le RAP?
  • Comment être admissible?
  • Quel est le retrait maximal?
  • Est-ce toujours une bonne idée de RAPper?

Pour les premiers acheteurs, le RAP permet de retirer de son régime enregistré d’épargne retraite sans devoir payer d’impôt.

On peut donc bénéficier des déductions d’impôt que procurent ses cotisations à un REER tout en accumulant les fonds nécessaires pour l’achat d’une première propriété. C’est ce qui explique pourquoi près de 20 % des Québécois en ont profité.

Mais est-ce toujours une bonne idée d’emprunter à son REER pour financer la mise de fonds sur une première résidence ?

Voici trois questions à se poser pour y voir clair.


Boyan Lepoev on Unsplash

Suis-je admissible ?

Quiconque ayant été propriétaire, ou ayant vécu avec un conjoint qui l’était, durant les quatre dernières années n’est pas admissible au programme.

Une habitation figurant dans cette liste est admissible si elle est achetée ou construite avant le 1er octobre de l’année suivant le retrait :

  • Les maisons unifamiliales, jumelées, en rangée ou mobiles
  • Les habitations en copropriété
  • Les appartements dans un duplex, un triplex, un quadruplex ou dans un immeuble d’habitation


Kevin Wolf on Unsplash

*Notez que d’autres conditions peuvent s’appliquer, pour une personne handicapée ou son aidant par exemple.

 

Combien puis-je sortir de mon REER avec le RAP ?

Une personne seule peut retirer jusqu’à 35 000 $ sans devoir payer d’impôt. La somme doit ensuite être remboursée durant les 15 années suivantes.

Les conjoints qui achètent en couple peuvent sortir cette somme de leur REER respectif pour un total de 70 000 $.


Soroush Karimi on Unsplash

Dois-je sortir le maximum de REER pour diminuer mon prêt hypothécaire ?

Le RAP ne coûte rien en impôt, mais il a tout de même un coût d’opportunité non négligeable. On doit se rappeler que l’argent qui est retiré du REER pour acheter une propriété ne génère pas de revenu de placement.

Si on a déjà accumulé le montant nécessaire pour une mise de fonds, il peut être préférable de ne pas toucher à son épargne retraite.

Même si ça permet de réduire le montant de l’emprunt hypothécaire, les économies supplémentaires en intérêts ou sur la prime d’assurance de la SCHL n’en vaudront peut-être pas le coup.

En comparant les économies potentielles sur l’hypothèque et le rendement sacrifié sur le REER, vous pourriez réaliser qu’une petite mise de fonds s’avérera plus rentable.

Pour en avoir le cœur net, un conseiller financier et un courtier hypothécaire vous aideront à déterminer le montant optimal à retirer, en fonction d’un prêt hypothécaire aux conditions les plus avantageuses.


Communiquez avec un expert du Groupe MCB afin de savoir si le RAP est pour vous.