groupemcb © 2021
Téléphone

(514) 400-8899

Adresse

18e étage 2000 Mansfield
Montreal, QC

Obtenir des directions
Retour Publié le 5 octobre 2020

Couple et finances : Comment gérer le mariage entre l’amour et l’argent

Si les grands mensonges et l’infidélité alimentent les conflits amoureux des téléséries dramatiques, les sondages nous rappellent qu’en réalité, l’argent est la plus importante cause des chicanes de couple.

 

Dans cet article :

  • Des stratégies pour une santé amoureuse et financière
  • Trois approches pour gérer le budget en couple
  • Deux applications pour faciliter le tout

 

 

La recette parfaite pour la gestion financière à deux n’existe pas, mais il y a toutefois des moyens pratiques et des comportements à adopter qui peuvent contribuer à l’harmonie budgétaire d’une relation.

 

Communiquer pour briser le tabou

Ça implique de déballer son bagage financier en toute franchise. Une tâche vitale, mais pas toujours évidente. Une étude rapportait d’ailleurs que plus du tiers des Canadiens disaient avoir commis, ou avoir été victime, d’infidélité financière.

Dévoiler son pointage au dossier de crédit au premier rendez-vous est définitivement prématuré, mais quand une relation plus sérieuse se dessine, il vaut mieux faire preuve de transparence pour ainsi permettre d’entretenir un dialogue sain sur le sujet.

Parce qu’au final, le couple est aussi un partenariat économique qui nécessite que les deux parties aient accès à la bonne information.

Établir une bonne base de dialogue

En plus des aspects purement mathématiques comme le budget, les conjoints doivent pousser plus loin et discuter ouvertement de leur conception de l’épargne, de leurs ambitions de carrière et de leurs objectifs financiers à long terme.

Par exemple, une personne qui a horreur de l’endettement aura assurément de la difficulté à partager sa vie avec quelqu’un qui vit de paye en paye sans trop de stress, et vice-versa.

Quand une dispute dégénère à propos d’une simple dépense, c’est rarement le montant en soi le problème. Ce sont les divergences face à la tolérance au risque qui sont véritablement au cœur du conflit. Le même principe s’applique lorsqu’un conjoint remet en cause la réorientation professionnelle ou le démarrage d’une entreprise de l’autre.

D’où l’importance d’aborder les questions d’argent en profondeur. Il ne s’agit pas d’être avec quelqu’un qui partage exactement la même vision et les mêmes valeurs, mais plutôt d’identifier les points communs sur lesquels bâtir et les différences à concilier.

Se planifier des « money dates »

L’idée n’a rien de romantique, mais planifier des moments pour parler de finances, la tête reposée, est une façon efficace de ne pas embrouiller la conversation. Ce n’est clairement pas un lundi matin de décembre, entre la préparation des lunchs et le déneigement de la voiture, qu’on déterminera si on retire de son REER ou non pour acheter une maison.

Les « money dates » servent non seulement à faire le suivi des dépenses et à planifier le budget, elles offrent également l’occasion de faire le point sur les objectifs à long terme et de s’entendre sur les compromis et les engagements de chacun pour les atteindre ensemble.

Faire le budget : 3 méthodes et 2 applications pratiques

Eh oui, encore le budget ! Peut-on vraiment parler de finances sans rappeler qu’il est la pierre angulaire de la santé financière ?

Des applications comme Splitwise et HoneyDue peuvent faciliter la gestion budgétaire à deux, mais essentiellement, trois approches existent.

L’approche 50-50

Le partage des dépenses égal est une méthode simple, idéale pour les nouveaux couples n’ayant que quelques dépenses communes.

Tant que les questions d’argent n’ont pas été abordées en pleine transparence, c’est l’approche à préconiser.

L’approche prorata

Au fur et à mesure que la relation progresse, et spécialement lorsque les deux conjoints n’ont pas le même niveau de revenus, l’approche proportionnelle permet un partage des responsabilités plus équitable que le 50-50.

Chacun contribue aux dépenses communes à la hauteur de ce qu’il peut payer, en fonction de sa situation financière.

L’approche du pot commun

Quand un couple se décide à bâtir un patrimoine familial, la mise en commun des entrées et des sorties d’argent devient la formule la plus optimale.

En plus de simplifier la gestion au quotidien, cette méthode permet au ménage de mettre en place des stratégies fiscales et une planification financière plus avantageuses.

C’est à ce stade que la confiance, la transparence et la communication deviennent incontournables. Ne faites pas l’erreur comme bien d’autres qui ont appris lors d’une demande d’hypothèque que leur douce moitié avait fait faillite quelques années auparavant.

D’autres sujets qui doivent être réfléchis à deux à cette étape :

  • Assurance vie
  • Assurance invalidité
  • Mandat de protection
  • Projets de vie (immobilier, voyage, démarrage d’entreprise)
  • Épargne pour la retraite (REER) et les enfants (REEE)

 

Chercher du soutien externe

Ce qui peut sembler comme une discorde irréconciliable à première vue pourrait se résoudre avec l’aide d’un conseiller impartial proposant des outils financiers qui accommodent les deux conjoints.

Grâce à son expérience auprès de couples dans des situations similaires et ses connaissances en épargne et en investissement, un bon conseiller financier saura présenter des solutions pragmatiques et optimales. Et surtout, il permettra aux deux parties d’ajuster leurs attentes en fonction de ce qui est réalisable.

Besoin d’assistance pour qu’amour et argent fasse bon ménage ? Communiquez avec les conseillers du Groupe MCB pour tous vos besoins en planification et sécurité financière.